10 conseils pour réussir son voyage en camping-car

Ven. 12 Juillet 2019    569 vues

10 conseils pour réussir son voyage en camping-car

Partir en voyage (court ou long) en camping-car ne se fait par sur un coup de tête. Pour réussir votre séjour et ne passer que du bon temps, voici 10 conseils simples et efficaces pour vous aider à partir sereins.

  1. Planifier votre parcours

Cela peut paraître anodin, mais cette première précaution est essentielle. En planifiant votre parcours, en déterminant quelles seront vos villes étapes, vous gagnez en liberté de vie et en stress. Si vous connaissez bien les coins où vous allez, tant mieux, mais si vous aller à la découverte, chaque étape doit être cernée, établie avec un point de chute à choisir entre : aire gratuite, aire payante, stationnement chez l’habitant (avec votre guide Camping-Car d’Hôtes par exemple), camping. Cela vous permettra d’éviter les galères de stationnement dans l’urgence.

  1. Préparez votre GPS

L’idéal, avant de voyager, y compris sur des courtes distances, est de bien connaître les dimensions de son camping-car (en particulier de sa hauteur). En ayant une parfaite maîtrise de votre camping-car, vous aborderez sereinement votre trajet. Apprenez également à bien vous servir de votre GPS. Entrez (si votre GPS vous en donne la possibilité) les dimensions de votre camping-car, votre GPS fera le reste et prendre en compte les cotes de votre véhicules afin de vous trouver la route idéale et ne jamais avoir de problème si vous passez sous un pont par exemple. N’hésitez pas à paramétrer votre GPS en ajoutant les étapes de votre choix.

  1. Bien connaître son camping-car

Cela rejoint le point 2. Pour bien connaître son camping-car, il faut en connaître ses dimensions de base (hauteur, largeur, longueur) mais aussi les autres comme le porte-à-faux (qui correspond à la distance entre l’essieu arrière et l’arrière du camping-car) ou l’empattement (soit la distance entre les deux essieux). Lorsque vous prenez vos mesures, n’oubliez jamais de prendre la mesure hors-tout (la largeur avec les rétroviseurs par exemple, ou la hauteur avec les éventuels accessoires posés). Ces mesures sont indispensables à votre voyage, surtout pour les passages dans les zones techniques, sous les ponts, dans les tunnels ou dans les villes ou villages.

  1. Apprenez à maîtriser votre charge

La charge d’un camping-car est un vrai sujet de débat. Tout simplement par ce que vous ne devez pas dépasser le montant maximal de la charge utile de votre véhicule. Lorsque vous avez la chance de disposer d’un PL (poids lourd) avec forte charge utile, la question ne se pose pas. Mais si, comme l’immense majorité des camping-caristes, votre véhicule ne doit pas dépasser 3,5 tonnes (permis B), votre charge utile sera réduite et vous devrez apprendre à la maîtriser et surtout ne pas la dépasser. D’où l’intérêt de tenter de voyager assez léger, sans vider votre maison dans votre camping-car avant de partir. Cela n’a aucun intérêt et pourrait vous mettre dans un grand embarras en cas de contrôle sur la route. A savoir, si vous êtes arrêtés et en surcharge, selon l’article R312-2, vous risquez une contravention de type 4 (90€) par tranche de 500kg de surcharge. Si vous avez plus de 5% de surcharge, les forces de l’ordre peuvent également procéder à l’immobilisation de votre camping-car.

  1. Pour voyager serein, révisez votre camping-car avant le départ

Encore un conseil tellement évident qu’on a tous tendance à le négliger. Avant de partir, faites réviser votre camping-car. N’oubliez surtout pas de vérifier les pressions des pneumatiques. Pensez, bien entendu, à mettre à jour les niveaux (moteur, refroidissement, huile, lave-glace). Mais vérifiez également, avant le départ, le fonctionnement de vos accessoires comme le chauffage, le réfrigérateur, le gaz, les plaques de cuisson, la batterie, ainsi que les réserves d’eau. Ces vérifications faites, vous voyagerez nettement plus sereinement.

  1. Adaptez votre conduite

Un camping-car n’est pas une voiture ! C’est une simple vérité. Cela implique qu’on ne conduit pas un camping-car comme une voiture. Vous devez donc apprendre à adapter votre conduite, la rendre plus souple, plus coulée, beaucoup moins nerveuses. Ainsi, vous économiserez du carburant. Par les temps qui courent, ce n’est pas négligeable quand on voit la flambée des prix du carburant. Evitez les à-coups ou les changements de directions trop brusques. N’oubliez jamais, surtout sur les zones techniques et sinueuses, les mesures de votre porte-à-faux. Cela vous évitera de gros désagréments. Un conseil simple et utile : écrivez sur un papier ces mesures, scotchez le sur votre tableau de bord, comme un pense-bête.

  1. N’hésitez jamais à demander des conseils à d’autres voyageurs

La base d’un voyage réussi réside aussi dans votre communication avec les autres. Les discussions entre camping-caristes permettent d’optimiser certains choix, certaines destinations. N’hésitez donc pas à vous rendre sur des forums spécialisés pour faire appel à l’expérience des autres. Par expérience, le camping-cariste aime parler et conseiller. Tous les conseils sont bons à prendre, notamment en ce qui concerne les coins «privés», les bons plans, les places à visiter, les lieux à ne pas manquer ou, inversement, les attrapes-touristes à éviter plus que tout.

  1. N’oubliez aucun accessoire

L’accessoire fait le camping-cariste. Logique. Certains accessoires sont indispensables à votre bien-être de voyageur. Pêle-mêle, voici une petite liste d’accessoires essentiels à votre voyage :

. Des cales (pour être à plat). Accessoire INDISPENSABLE
. Trousse à outil
. Une rallonge électrique avec multiprise. Sans oublier des adaptateurs si vous partez à l’étranger.
. Une lampe extérieure ainsi qu’une lampe torche.
. Une corde à linge.
. Des embouts d’eau permettant de vous adapter à tous les types de robinet.
. Un chariot pliable vous aidera si vous vous trouvez loin du point d’eau ou de la vidange de la cassette WC.

  1. Etablissez un budget de base

Voyager en camping-car ne s’improvise pas sur le plan budgétaire. En préparant habilement votre séjour, vous optimiserez au mieux votre budget. Avant de partir, estimez, par exemple, combien vous risquez de dépenser en carburant. C’est la première des bases. Pensez également que vous ne trouverez peut-être pas toujours un stationnement gratuit ou chez l’habitant (même si nous vous souhaitons le contraire). N’oubliez pas d’inclure, dans votre budget, une partie «nourriture», soit dans votre camping-car, soit en restaurant. Essayez d’imaginer tous les frais annexes, les frais «invisibles» au moment du départ.

  1. Soyez TOUJOURS respectueux de la nature

Les études le prouvent, le voyage en camping-car est, finalement et contrairement aux idées reçues, bien plus écologique que la plupart des autres modes de vacances. Pour aider à améliorer encore plus la réputation des camping-caristes dans toutes les communes, soyez TOUJOURS respectueux du lieu où vous stationnez, de la nature, des gens et des commerçants locaux. Adoptez l’attitude «Camping-Cariste Citoyen» prônée par l’Univdl.